Interventions & Projets Pédagogiques

Notre équipe d'artistes en action avec les habitants

danse voltige

à vivre en famille et à l'école

portez vous bien

à vivre en famille et à l'école

portraits sans gravité

à vivre en famille et à l'école

vidéo-danse à l'école

à vivre en famille et à l'école

stop motion

à vivre en famille et à l'école

chrono-photo-graphies

à vivre en famille et à l'école

physioball

à vivre en famille et à l'école

tous en scène

à vivre en famille et à l'école

Résidences

Notre équipe d'artistes en action avec les habitants

Fontenay-sous-bois

primaires collèges lycées

Le Fanal

Fleury-Mérogis

habitantsPRE scolaires

primaires collège

ime conservatoire

esat château écoles

Bretagne

Opéra Bastille

réseau diffusion

scolaires

La Voix du Nord (vendredi 24 juillet 2015)

 

Arras : et si on apprenait à échanger autour d’un court-métrage ?

 

L’association Les 12 étoiles a tourné, dimanche à la base de loisirs et ce mercredi dans le quartier Ouest, un court-métrage humoristique avec des habitants de la ville. Une initiative qui vise, entre autres, à créer du vivre ensemble. Ambiance.
« Les mains sur les oreilles… Sur les yeux… Sur la bouche… Maintenant, on prend l’air surpris ! » Ce mercredi, au cœur du jardin partagé de la rue Alphonse-Daudet, à l’ombre des immeubles du quartier, Yann Corlay donne des indications précises. Une partie de « Jacques a dit » est en cours ? Non, plutôt le tournage d’un court-métrage en stop-motion (animation image par image) sur le thème du banquet et de l’hospitalité.

 

Partager le processus de création

 

Aux manettes de ce chouette projet, l’association culturelle et pluridisciplinaire Les 12 étoiles souhaite créer, en partenariat avec la Fondation de France, une cohésion sociale par le travail de l’image et « partager le processus de création artistique avec le public en l’invitant à s’investir », dixit Béryl Ertaud, gérante de la structure. Onze familles arrageoises composées de deux à neuf membres ont ainsi participé au tournage du court-métrage, dimanche, à la base de loisir. Et quasiment autant mercredi, au jardin partagé.

 

On y a notamment croisé Delphine, une habitante des Hauts-Blancs-Monts très enjouée : «Ce projet est un bon moyen, pour mes cinq enfants et moi, de faire de belles rencontres et découvrir comment se construit un court-métrage. Et comme on ne part pas en vacances cet été… » Jacky Bion, un des techniciens du projet participatif, précise que c’est en effet l’occasion pour tous de « se retrouver autour de quelque chose de fun ».

 

« Toutes les générations »

 

Enfin, Maxime Vigeant, médiateur culturel de la ville, met en exergue l’orientation multiculturelle de cette action qui « touche toutes les générations ». L’association vise effectivement le mélange des publics et la rencontre entre des habitants de différents quartiers. Le public pourra découvrir le court-métrage lors d’une grande fête ouverte à tous, au Pharos, le 14 octobre, à partir de 16 h.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© compagnie myriam dooge

« Plaisir du mouvement, du vivant, du vent, la danse prend le large pour se libérer avec vivacité. Entre présence et absence, un rituel lumineux dont la mélodie tout en méandres trouve l’accord parfait. Avec cette légèreté apparente qui sied si bien à la vraie gravité, Myriam Dooge entrouvre le mystère de soi et de l’autre, ici et maintenant. »

 

Rosita Boisseau

France Culture

les12etoiles@yahoo.fr